Allez sur le site OCTranspo.ca pour savoir comment être Prêts pour l’O-Train.

L’Ontario s’engage à affecter plus de 1 milliard de dollars à la ligne de train léger sur rail à Ottawa

juin 3, 2016

La nouvelle ligne de TLR créera des emplois, stimulera la croissance économique et améliorera la qualité de vie

L’Ontario affecte plus d’un milliard de dollars au projet de prolongement du train léger sur rail (TLR) de la Ville d’Ottawa, afin de favoriser la croissance économique, de réduire les temps de déplacement et de relier les gens aux emplois.

La première ministre Kathleen Wynne a annoncé cet investissement à Ottawa aujourd’hui. Ce financement représente le plus important investissement provincial dans les transports en commun de l’histoire d’Ottawa. Des véhicules neufs modernes circulant sur des voies séparées du trafic ordinaire offriront un service rapide et efficient et amélioreront les déplacements des gens dans toute la région. Le TLR prolongé réduira aussi la pollution par les gaz à effet de serre, améliorera la qualité de l’air et contribuera à la lutte contre le changement climatique.

L’étape 2 du projet de TLR ajoutera 30 kilomètres de rail et 19 stations, ce qui prolongera le réseau de TLR vers l’est, l’ouest et le sud. L’engagement de financement de l’Ontario contribuera aussi à soutenir le coût en capital de deux prolongements supplémentaires : un tronçon vers l’Aéroport international Macdonald-Cartier d’Ottawa et un tronçon jusqu’au chemin Trim à Orléans. Il en résultera l’ajout de 6,5 kilomètres de rail et de trois stations. On s’attend à ce que les travaux de construction commencent en 2018, lorsque l’étape 1 de la ligne Confédération sera terminée. L’étape 2 devrait être achevée en 2023.

Le financement de l’Ontario pour l’étape 2 fait partie du plus gros investissement dans l’infrastructure publique de l’histoire de la province — 160 milliards de dollars sur 12 ans — pour des projets comme des routes, des ponts, des réseaux de transport en commun, des écoles et des hôpitaux. Les investissements planifiés soutiendront 110 000 emplois en moyenne par année dans toute la province. En 2015, l’Ontario a annoncé du soutien à plus de 325 projets qui faciliteront le transport des gens et des marchandises, relieront les collectivités et amélioreront la qualité de vie.

Investir dans une infrastructure prioritaire de transport en commun, cela s’inscrit dans le plan économique du gouvernement, qui vise à favoriser l’essor de l’Ontario et à concrétiser sa principale priorité, à savoir stimuler l’économie et créer des emplois. Ce plan en quatre volets consiste à investir dans les talents et les compétences, tout en aidant plus de gens à obtenir et à créer les emplois de l’avenir en élargissant l’accès à des études collégiales et universitaires de haute qualité. De plus, le plan fait le plus important investissement dans l’infrastructure publique de l’histoire de l’Ontario et investit dans une économie sobre en carbone guidée par des entreprises innovatrices, à forte croissance et axées sur l’exportation. Enfin, le plan aide la population ontarienne active à bénéficier d’une retraite plus sûre.

Faits en bref

  • L’Ontario s’est déjà engagé à allouer jusqu’à 600 millions de dollars pour l’étape 1 du projet de TLR qui portera le nom de Ligne de la Confédération. Il s’agit d’un projet de 2,1 milliards de dollars qu’il finance conjointement avec le gouvernement du Canada et la Ville d’Ottawa.
  • L’étape 2 prolongera le réseau de TLR d’Ottawa vers l’est de Blair jusqu’à la station Place d’Orléans; vers l’ouest du pré Tunney jusqu’à la station Bayshore et du sud-ouest jusqu’à la station Baseline; et vers le sud de la station Greenboro jusqu’à Riverside South et Bowesville.
  • L’investissement de l’Ontario de plus d’un milliard de dollars financera également deux autres prolongements : un tronçon à deux arrêts de la ligne Trillium jusqu’à l’Aéroport international Macdonald-Cartier d’Ottawa et un tronçon à un seul arrêt de la ligne Confédération plus à l’est de la station Place d’Orléans jusqu’au chemin Trim à Orléans.
  • On estime que les travaux de construction entraîneront la création de près de 24 000 emplois/années, c’est-à-dire près de 1 000 emplois à temps plein.

Ressources additionnelles

Citations

« Notre investissement dans le TLR d’Ottawa fera toute une différence dans la vie quotidienne de tout le monde. Il s’agit de l’un des nombreux investissements historiques dans l’infrastructure que notre gouvernement est en train de faire. Cela nous aidera à créer des emplois et à faire croître notre économie dès maintenant et pour encore bien des années à venir. »
Kathleen Wynne
première ministre de l’Ontario

« La province demeure engagée à travailler avec la Ville d’Ottawa alors que l’on se prépare à mettre en oeuvre l’étape 2 du projet de TLR. Nous savons à quel point les transports en commun sont importants dans la gestion de la saturation routière, la réduction des émissions polluantes, la création d’emplois et l’édification des collectivités. »

Steven Del Duca
ministre des Transports

« Le financement ontarien de l’étape 1 et maintenant de l’étape 2 du TLR est une importante contribution à l’économie et à la qualité de vie de la capitale nationale du Canada. Un réseau de transport en commun efficace et complet est une nécessité pour notre ville dynamique. »

Bob Chiarelli
député d’Ottawa-Ouest—Nepean

 

« Il s’agit du plus important investissement dans l’infrastructure que le gouvernement de l’Ontario ait consenti en vue de la transformation économique de notre ville. Au nom de la Ville d’Ottawa, je tiens à remercier l’honorable Kathleen Wynne, première ministre de l’Ontario, et les membres du caucus local pour ce vote de confiance historique dans l’avenir d’Ottawa. »

Jim Watson
maire d’Ottawa